Actualités

Sécheresse : quelles conséquences sur les légumes ?

La France a connu une période de sécheresse assez longue d’août à fin septembre et les agriculteurs ont ét&

La France a connu une période de sécheresse assez longue d’août à fin septembre et les agriculteurs ont été les premiers à subir les méfaits d’un temps trop sec.

Quelles sont les conséquences sur les légumes qui devaient être récoltés à cette période ?

Une année « noire » pour les pommes de terre


Comme nous l’explique Cyril Hannon, responsable régional des pommes de terre, basé à Estrées-Mons en Picardie, « nous avons eu un très bon ensoleillement durant l’été 2009. Mais ces conditions assez sèches favorisent l’accumulation de matières sèches dans les tubercules des pommes de terre. Le risque d’endommagement des tubercules est alors élevé.
Pendant la récolte, les tubercules prennent des coups. La conséquence, c’est une formation de tâches grisâtres qu’on appelle « noircissement interne » et cela joue sur les critères de qualité. »

Une baisse de la qualité de la production, mais avec tout de même des disparités selon les régions : « pour les agriculteurs équipés d’irrigation, il n’y a pas vraiment eu de problème, mais dans les régions du Nord la plupart n’ont pas d’irrigation. Ils ont donc attendu les pluies pour ramasser et il est tombé seulement de 10 à 30 mm ces derniers jours. Ces précipitations aident à l’arrachage, mais l’idéal ce serait qu’il pleuve à nouveau. En Picardie, il reste encore 15 à 20% de la récolte à ramasser et dans le Nord-Pas-de-Calais c’est environ 70%. Dans les Flandres, quasiment rien n’a été ramassé pour le moment » constate Cyril Hannon.

Une année « noire » pour autant ? Selon le responsable régional, « cette année est vraiment exceptionnelle, car le taux de matières sèches est très élevé. Dans certaines parcelles, c’est plus de 50% qui a été endommagé. »

De la pluie mais pas trop pour les endives !



Jean-Paul Douillard, vice-président des Producteurs De Légumes, se veut rassurant sur l’ensemble de la production française à l’exception des « légumes de plein champs. Après les pommes de terre, il y a les endives. Il y a eu de gros problèmes d’arrachage car la sécheresse de la terre casse le matériel. »

Ici aussi, « c’est surtout le Nord de la France qui a été touché pour les endives. En général, la racine est arrachée de fin septembre à début octobre. La sécheresse n’a pas vraiment de conséquence sur le développement des racines, mais un sol trop sec empêche le producteur de pouvoir l’arracher. Il faut donc un peu de pluie mais pas trop non-plus. Si c’est trop humide, la racine se gonfle d’eau et s’enfonce dans le sol, donc on ne peut plus la récupérer ! ».

Pour des prévisions météo plus détaillées, n’oubliez pas notre numéro court, le 3201 sur votre téléphone.

Sur le même sujet