Actualités Météo

Montagne : une saison vraiment exceptionnelle ?

par

Dame nature s’est montré clémente avec les férus de sports d’hiver cette année : un record

Dame nature s’est montré clémente avec les férus de sports d’hiver cette année : un record d’enneigement à Cauterets dans les Pyrénées, des stations de montagne qui font le plein de touristes et une météo jusqu’alors plutôt au beau fixe. Cette saison 2012-2013 est-elle vraiment exceptionnelle ?


L’hiver que nous avons connu jusqu’à maintenant a en effet été remarquable en montagne. Il s’est caractérisé par des précipitations abondantes et régulières, ainsi que par un niveau de températures légèrement inférieur aux moyennes. Le flux de nord-ouest dominant en janvier et février a tout particulièrement favorisé les Pyrénées. A Cauterets, il est tombé près de 6 mètres de neige, un record depuis 1986. Plus généralement, l’ensemble des massifs a été bien servi avec 3 à 4 mètres sur les Alpes et près de 2 mètres en Corse.

Ce sont surtout les reliefs de moyenne montagne, qui peuvent parfois connaître des hivers avec très peu de neige et une saison hivernale très brève, qui ont le plus tiré leur épingle du jeu. L’enneigement a été continu sur les Vosges, le Massif Central et le Jura depuis le début du mois de décembre. Pour autant, la couche n’a jamais atteint d’extrêmes, mais la saison de ski se déroule de manière très satisfaisante. La France est d’ailleurs le pays européen où il a le plus neigé en montagne cet hiver. Alors que d’ordinaire, les plus fortes accumulations de neige se retrouvent plutôt en Suisse et en Autriche, des pays qui bénéficient d’un climat plus rigoureux.

 
Seul bémol : l’ensoleillement


Si l’enneigement est exceptionnel, un bémol est toutefois à apporter.  L’ensoleillement a été assez limité cet hiver, même si le relief s’en est mieux tiré que la plaine, notamment début janvier car les nuages bas ne concernaient pas les régions au-dessus de 1000 mètres. La succession de perturbations et de journées ventées a parfois compliqué les conditions de ski, et altéré qualité de la neige. Le risque d’avalanches a également souvent été extrême en raison de l’alternance de coups de froid et de redoux. Certaines stations des Pyrénées se sont même retrouvées bloquées lors d’épisodes de blizzard.
Cette couche de neige abondante mettra du temps à fondre. Si le temps est de la partie comme ces derniers jours, une très belle arrière-saison est à espérer. Les amateurs de poudreuse pourront ainsi se régaler au moins jusqu’à fin avril dans les Alpes et les Pyrénées. En moyenne montagne, la fin de saison sera plus compliquée car au printemps, le soleil est plus haut dans le ciel et les redoux beaucoup plus marqués.


Retrouvez toutes nos infos sur la météo montagne, par massifs et par stations, au 3201*.

À lire aussi