Actualités Météo

Prévisions saisonnières : tendance météo de l'été

par

Préambule : vous êtes très nombreux à suivre chaque mois les actualisations des prévisions saisonnières.

Préambule : vous êtes très nombreux à suivre chaque mois les actualisations des prévisions saisonnières. Nous tenons à vous en remercier. Voici les tendances pour le printemps et l'été 2013.



La prévision saisonnière est un service très attendu par tous. Chaque mois, les ingénieurs de METEO CONSULT font un travail de synthèse après analyse des résultats des modèles américains et européens spécialisés dans ce domaine. Il faut néanmoins étudier cette prévision avec beaucoup de circonspection : cette science en est encore à son tout début et il faudra de nombreuses années d'expériences pour pouvoir compter sur des résultats vraiment fiables. Mais chacun peut se faire une opinion en suivant de façon critique et objective la synthèse que METEO CONSULT effectue mensuellement.



Quelles sont nos méthodes?


Nous analysons les résultats numériques issus des principaux centres de calculs mondiaux, américains et européens. Ces résultats, qu'il faut prendre comme une "tendance", sont ensuite comparés aux grands cycles climatiques et océaniques en cours (Nina, Nino, Neutral...) afin de les ajuster... S'ajoutent à cela des méthodes de calcul permettant de corréler à ces résultats des normes statistiques.

Ces calculs sont expérimentaux : par souci de transparence nous souhaitons vous en faire part, tout en insistant sur leur caractère purement indicatif...


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Prévisions pour la France métropolitaine : actualisation partielle du 25 mai 2013


NOTA concernant l'interprétation des cartes : ces anomalies reflètent une tendance trimestrielle et ne peuvent pas mettre en évidence des épi-phénomènes (tempêtes, vague de froid ponctuelle...) que les prévisions saisonnières ne peuvent anticiper aussi longtemps à l'avance.


Le printemps 2013 s'avère donc maussade, très frais et surtout très humide notamment sur les régions du sud et du Centre-est. Les régions situées au nord de la Seine conservent un relatif déficit. Le mois de mai s'apparente à celui de l'année dernière. Rappelons que statistiquement, les printemps maussades ne sont généralement pas suivis d'étés chauds - mais il y a des exceptions (comme 1983).



Ensuite : prévisions révisées à la baisse : vers un été standard " - " (voire assez maussade?)


Jusqu'à présent, aucune anomalie particulière n'était perceptible; néanmoins, c'est en mai que les tendances se dessinent avec davantage de précision : ainsi, l'ensemble des modèles que nous étudions - ainsi que les statistiques - laissent penser que l'été pourrait être "standard" (à tendance légèrement plus fraiches que les moyennes), et surtout très orageux. Le temps serait un peu plus sec sur les régions atlantiques et celles du nord-est grâce à la prédominance de conditions anticycloniques. Cette situation permet de conclure à un très faible risque de canicule, mais n'exclut pas tout de même la possibilité de quelques pics de chaleur...


Juin : devenant plus chaud à partir du 10, et orageux. les températures vont remonter, présageant un temps souvent lourd et orageux. Les orages pourraient être violents sur un axe allant du sud-ouest au nord-est. Des jours de fortes chaleurs sont inévitables surtout dans le sud alors qu'un petit vent de nord-est ventilera fréquemment les régions du nord de la Loire.


Juillet : Dans un contexte restant instable, quelques belles périodes vont alterner avec des dégradations orageuses, particulièrement marquées sur un axe remontant de l'Aquitaine vers la Belgique, et surtout en montagne (Pyrénées).


Aout : A nouveau plus frais et humide notamment au nord de la Loire et restant orageux au sud, y compris sur le pourtour méditerranéen où des épisodes de Mistral sont probables. Les températures pourraient alors être légèrement inférieures aux moyennes saisonnières. L'ensemble restera de toute façon très changeant avec de rares périodes de beau temps stable.


Septembre : il s'agirait du mois le plus agréable avec un temps plus sec, plus beau et plus chaud. La prédominance d'un flux de sud à sud-ouest favoriserait un niveau de température qui pourrait alors être supérieure de 2°C aux normales.


Ensuite : aucune anomalie spécifique ne se dégage à l'heure actuelle. Selon certains modèles numériques saisonniers, le mois d'octobre pourrait s'avérer assez doux et perturbé, avant de premières offensives froides en novembre. Selon certains climatologues, l'hiver 2013 /2014 pourrait être froid, dans la continuité du cycle des hivers froids que nous connaissons désormais, et au vu de l'activité solaire particulièrement faible.


---> Rappel : il faut rester prudent dans le déchiffrage de ce type de prévision à très long terme : concernant l'été. En effet le manque de "signal" peut être interprété comme une situation "normale", avec alternance classique de journées chaudes, d'orages et de perturbations passagères, mais rien n'indique que l'été serait "pourri" ou qu'au contraire il serait "caniculaire"...


Prenez note ! ces prévisions saisonnières vous sont communiquées le 10 de chaque mois et actualisées en fonction des observations. Elles sont également accessibles en permanence au 32.01* sur votre téléphone.

À lire aussi