Actualités Météo

Trombe marine à Antibes et fortes pluies

par
#ActualitésFrance

Après un samedi déjà très perturbé, les intempéries se sont décalées vers l'est ce dimanche.

Après un samedi déjà très perturbé, les intempéries se sont décalées vers l'est ce dimanche. Alors que la décrue s'amorçait dans le sud-ouest, de violentes pluies orageuses circulaient entre l'Alsace et la Corse. A Antibes, une trombe marine s'est même formée à la faveur de la forte instabilité.


Toute la France aura été bien arrosée ce week-end. Samedi, c'est le sud-ouest qui avait connu des trombes d'eau (localement plus de 100 mm sur le sud de la Gironde et les Landes), et en soirée de violents orages circulaient sur le sud de l'Ile-de-France. Hier, les pluies orageuses ont surtout touché l'Alsace et la Franche-Comté. Il est tombé localement près d'un mois de pluie avec jusqu'à 77 mm à Epenoy (25) et 40 mm de façon homogène sur ces régions. Juin s'annonce d'ores et déjà excédentaire sur de nombreuses régions.



Une trombe à Antibes



En se décalant vers la Méditerranée, les pluies avaient un caractère plus intermittent mais se produisaient sous forme de violents orages. Près de 12 000 impacts ont été recensés par Météorage, notamment entre la vallée du Rhône, le Languedoc-Roussillon et la Corse. A Antibes (06), une puissante cellule a généré la formation d'une magnifique trombe marine (voir notre vidéo). Il s'agit d'un phénomène relativement courant dans ce genre de situation en Méditerranée, lorsque de l'air froid est présent en altitude tandis que les températures restent assez douces au niveau du sol.

Dans le sud-ouest enfin, quelques ondées orageuses résiduelles se produisaient, mais l'heure était à la décrue. L'Adour, la Nive, la Nivelle, les gaves pyrénéens et la Garonne, qui avaient connu un pic de crue identique au week-end précédent, voyaient leur niveau baisser. Ces inondations à répétition sont liées d'une part à d'abondantes précipitations (localement, la moyenne annuelle est déjà tombée en 5 mois), mais également à la fonte progressive du très épais manteau neigeux en montagne. Au sommet du Tourmalet, rouvert cette semaine, il reste encore des congères de plusieurs mètres !


Pas d'amélioration durable ces prochains jours



Ces prochains jours, le temps restera très fluctuant sur le pays. Les premiers pics de chaleur à plus de 30°C de l'été sont probables, de même que de violentes dégradations orageuses. Aucune période de temps durablement stable ne se profile. En revanche, on ne parlera plus du tout de la fraîcheur observée au printemps. Les températures seront même légèrement au-dessus des moyennes de saison dans la durée, ce qui favorisera le potentiel orageux.



Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*

À lire aussi