Actualités

Crues records au sud-ouest : du jamais vu ?

A peine 8 mois après les inondations qui avaient touché notamment la ville de Lourdes à l'automne dernier, des crues encore

A peine 8 mois après les inondations qui avaient touché notamment la ville de Lourdes à l'automne dernier, des crues encore plus remarquables viennent de sinistrer les Pyrénées. A l'heure où la décrue s'amorce, doit-on en déduire que cela n'était jamais arrivé?


Variabilité naturelle du climat et mémoire humaine


Une récurrence d'inondations d'une telle ampleur n'est certes pas banale : les niveaux atteints par les Gaves ont dépassé ceux d'octobre 2012, et Lourdes vient de connaître sa crue centenale. Cependant, il ne faudrait pas croire que cela n'est jamais arrivé. D'autre part, contrairement à des idées reçues, le changement climatique n'est pas forcémment responsable d'événements sporadiques tels que des orages ou des inondations : il s'agit tout simplement d'une concordance de paramètres aggravants.

En l'occurence, les paramètres aggravants furent d'intenses précipitations en très peu de temps, survenant sur des sols déjà saturés, conjugués à la fonte d'un manteau neigeux encore très important.

Cependant, en étudiant les archives, on s'aperçoit que le sud-ouest de la France et notamment les Pyrénées furent le théatre de dramatiques inondations de ce type : entre l'an 1500 et l'an 2000, il est fait référence à des épisodes similaires (avec une série d'inondations violentes dans les années 1770 où le village de Tarascon fut partiellement détruits). On relève un véritable "pic d'accidents climatiques" autour des années 1850 (à la fin du " Petit Age Glaciaire "), avec une augmentation d'épisodes majeurs.


Des facteurs environnementaux


Depuis les années 2000, on note une récurrence d'épisodes violents dans le sud-ouest et notamment dans les Pyrénées : une augmentation de la pluviométrie et des chutes de neige sur la chaine est responsable de ces événements, mais, à la différence de la " crise climatique " du 17 ème siècle, nous assistons depuis notre époque contemporaine à une " crise environnementale " liée à une utilisation de l'espace plus pressante (urbanisation dans les fonds de vallée, impacts des domaines skiables...) qui accroissent la vulnérabilité face aux aléas.

Dans ce contexte, la variabilité naturelle du climat intervient également avec de cycles récurrents : la décennie 1990 avait été marquée par des sécheresses et un manque de neige en montagne alors que la décennie actuelle voit le retour des fortes précipitations et d'un enneigement abondant.


DIAPORAMA

Sur le même sujet