Actualités Météo

La météo plombe les soldes?

par

Selon une étude menée par le journal " Les Echos " et l'Institut Français de la Mode, on observe une baisse de 4% des

Selon une étude menée par le journal " Les Echos " et l'Institut Français de la Mode, on observe une baisse de 4% des ventes de textiles concernant les cinq premiers mois de l’année.
Les soldes d'été 2013 ne devraient pas permettre aux enseignes de rattraper la baisse des ventes. Il est possible que le froid et la pluie de ces derniers mois aient pu impacter les ventes de textile. Mais peut-on vraiment faire un lien avec la météo ?


La météo est un facteur clef pour les ventes : près des deux tiers des entreprises sont impactées par le climat : c'est ce qu'on appelle la " météo-sensibilité ". On estime que 70% des groupes sont impactés par le temps qu'il fait; cela va du textile à l'alimenatire, en passant par le mobilier de jardin, selon Michel Hébert du cabinet de conseil No-Logic. Cette année, ce constat est particulièrement frappant, après un hiver long et rigoureux, et un printemps absent. Selon " Les Echos ", les ventes de textile sont en baisse de 4% sur les cinq premiers mois de l'année; de ce fait, " les enseignent s'accrochent à la bouée des soldes " : les rabais sont importants mais ne permettront pas de sauver l'année. Le textile et l'habillement sont directement en ligne de mire : les Echos relèvent une baisse de 18% des ventes de maillots de bain et de 11% des spécialités glacées vendues en grande surface. En revanche, on note une hausse de 30% des ventes de pulls et de 26% de soins pour les lèvres et les mains.


Températures et consommation : quel lien ?


Sur le graphique de notre illustration, nous avons corrélé les variations annuelles de la consommation textile-habillement en France (en %) et la température moyenne de ces mêmes années en France. Le constat n'est pas si éloquent que cela : si les belles années 2006 et 2007 (étés ou printemps chauds) ont boosté les ventes, on note un plongeon dès 2008 : la crise économique semble être tout de même assez déterminante, conjuguée au retour des hivers froids. De même, le printemps 2012 a été exceptionnellement beau et chaud alors que celui de 2013 vient d'être historiquement froid. L'impact sur les ventes de textile ne semble pas visible, ce qui laisse à penser que d'autres facteurs que la météo entrent en considération.


Suivez toutes nos prévisions météo au 3201** par téléphone.

À lire aussi