Actualités

Climat : bilan d'une 1ère quinzaine de juillet très estivale

Après plusieurs mois de temps très perturbé et frais, l'été est arrivé en force pour cette première

Après plusieurs mois de temps très perturbé et frais, l'été est arrivé en force pour cette première quinzaine du mois de juillet et pour l'arrivée des estivants sur les plages et lieux de vacances.


Un ensoleillement très généreux


Avec la persistance des conditions anticycloniques et la prédominance d'un air continental très sec, l'ensoleillement aura été largement excédentaire sur les 3 quarts du pays. On observe par exemple un excédent de 38% à Bordeaux, 43% à Rennes et Strasbourg, 50% à Paris et même jusqu'à 54% à Caen. L'ensoleillement aura été plus conforme à la normale sur les région s'étendant des Pyrénées eu sud des Alpes et à la Méditerranée. Sur ces régions, le temps a été un peu plus instable avec des orages sur les reliefs et dans les arrières-pays ; à noter que des débordements nuageux liés aux orages se sont produits jusque sur la côte méditerranéenne. Ainsi, on note un léger déficit d'ensoleillement sur des villes comme Nice (-8%) ou Ajaccio (-3%).


Très peu de précipitations

Avec l'anticyclone qui a protégé le pays, les précipitations se sont faits bien rares au cours de cette première quinzaine de juillet.
Une ultime perturbation parvient à s'infiltrer sur le pays les 3 et 4 juillet donnant quelques précipitations. Ensuite, le temps est généralement sec en plaine tandis que des orages se développent sur les reliefs, débordant très ponctuellement en plaine.
Au total, le déficit de précipitations est très important sur les trois quarts nord et ouest du pays ; on observe un déficit de 68% à Rennes, 74% à Lille et Strasbourg, 80% à Bordeaux, 85% à Rennes et même 94% à Paris ! A noter aussi un déficit pluviométrique important sur le littoral de la côte d'azur et la Corse : -72% à Ajaccio et pas la moindre précipitation à Nice...

Sur un axe allant des Pyrénées au centre-est, le déficit est moins important avec même quelques régions excédentaires : l'est de l'Auvergne (on a relevé 64 millimètrès de précipitations à Saint-Etienne en raison des orages) ou encore la partie sud des Alpes.


Des températures élevées dans l'ouest


C'est sur le centre-ouest que l'excédent de températures est le plus marqué pour ce début juillet ; il est proche de 2°C sur des villes comme La Roche-sur-Yon, Poitiers, Cognac et Bordeaux. Sur le reste du pays, l'excédent de températures est généralement compris entre 0,5°C et 1,5°C. A noter que les températures sont conformes aux moyennes au nor de la Seine et sur l'extrême sud-est et la Corse.

Les côtes de la Manche font exception. Malgré le temps bien ensoleillé, la température de la mer très froide par rapport à d'habitude (déficit d'environ 3°C) et les fréquentes brises marine ont fait plafonné les températures. On y enregistre donc un déficit thermique de l'ordre de 1°C.



De plus en plus chaud ces prochains jours

Au cours de prochains jours, les conditions météo vont rester estivales même si le temps deviendra parfois orageux. On attend une accentuation de la chaleur en début de semaine prochaine avec des pics de chaleurs de l'ordre de 33°C à 34°C au nord et 37°C à 38°C au sud.


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*




DIAPORAMA

Sur le même sujet