Actualités Météo

Monde : anomalies climatiques actuelles

par

Alors que la France connaît cette année un été particulièrement chaud, la situation est contrastée &a

Alors que la France connaît cette année un été particulièrement chaud, la situation est contrastée à l'échelle de la planète au grè des masses d'air qui fluctuent à la manière des vases communiquants. Voici un état des lieux en ce début août 2013.

La météo est ainsi régie : lorsque l'air chaud remonte quelque part, il y a forcémment de l'air frais qui descend ailleurs...Ces dernières années, on avait pris l'habitude de voir des épisodes caniculaires sévères sur les Balkans et la Russie, ainsi qu'en Amérique du Nord. Cette année, la configuration est différente : l'air chaud issu d'Afrique du Nord remonte sur la France alors que l'air plus frais concerne l'ensemble de la Russie; des Balkans au Proche-Orient en passant par la Grèce, les températures sont tout simplement de saison, sans excès jusqu'à présent. En revanche, la péninsule ibérique et la France ont connu une récurrence de vagues de chaleur.

Des contrastes planétaires

En Amérique du nord, hormis quelques pics de chaleur parfois intenses relevés au Québec, les températures restent dans les moyennes de saison (voire même légèrement inférieures, au final pour l'instant), ce qui est sans commune mesure avec les récents étés caniculaires. Par contre, les orages ont été plus nombreux, violents et dévastateurs avec des tornades et de la grêle.

Sur la façade ouest de l'Amérique du Nord, c'est l'inverse : il fait particulièrement chaud en Alaska depuis le mois de juin (ce sera sans doute leur été le plus chaud jamais enregistré..), ainsi que le long des montagnes Rocheuses, en descendant jusqu'en Californie et au Colorado : ces Etats connaissent une sécheresse marquée, ce qui a provoqué des incendies de forêts.

L'hémisphère sud est en hiver : celui-ci est particulièrement rigoureux et très enneigé en Nouvelle-Zélande, où les accumulations de neige dépassent 2 mètres à moyenne altitude dans les Alpes Néo-Zélandaises. Le sud de l'Australie connait aussi une certaine fraicheur et des pluies fréquentes. En Amérique du sud, même si l'hiver n'est pas encore exceptionnel, une vague de froid remarquable avait concerné l'Argentine et le Chili, remontant jusqu'au Paraguay et au sud du Brésil : il avait gelé sur des contrées inhabituelles (on avait relevé -2°C à Iguacu, au Brésil, ainsi qu'à Concepcion, au Paraguay, où la température est passée de 0°C la semaine dernière à 35°C actuellement, non loin des records de chaleur!).

Signalons que la mousson humide est extrêmement intense cette année en Inde et sur la péninsule indochinoise (Thaïlande...), engendrant des coulées de boue dévastatrices et meurtrières, alors que l'année dernière, la mousson avait été tardive et très dispersée.

Les zones polaires sont également très contrastées : alors que l'arctique était encore bien englacée en juin, les températures durablement douces provoquent une nouvelle fonte assez marquée (notamment au niveau du pôle nord où l'eau est désormais partiellement libre de glace, formant de vastes étendues lacustres); l'Antarctique connaît une nouvelle fois une extension remarquable de la banquise, après une année 2012 qui avait été également très englacées, au niveau des records des années 1980.