Actualités

Typhon Utor : les Philippines touchées de plein fouet

par

Une tempête, née jeudi dernier au large des Philippines et baptisée Utor vendredi a atteint samedi le stade de typhon. Il a

Une tempête, née jeudi dernier au large des Philippines et baptisée Utor vendredi a atteint samedi le stade de typhon. Il a continué à se renforcer très rapidement car il a trouvé des conditions favorables à son regain d'activité en raison des eaux surchauffées qu'il rencontre sur son parcours. Les Philippines ont été touchées cette nuit.


En frappant le nord des Philippines cette nuit en catégorie 4, Utor a généré une houle cyclonique de 7 à 8 m près des côtes exposées. Les régions de san José et Soliven, deux villes portuaires, sont les plus touchées avec des vents qui ont temporairement atteint les 230 km/h, associés à une très importante surcote, de l'ordre de 1m50 à 2m.

De très intenses précipitations se produisent, d'autant que ces pluies frappent l'intérieur de l'île et le relief de l'archipel. Le risque de crues de rivières, d'inondations et de glissement de terrain est très important. Les lames d'eau attendues jusqu'à mardi sont comprises de 300 à 500 mm, localement plus sur les premiers contreforts montagneux.

Un typhon meurtrier

En raison du danger que présente Utor et de son intensité, l'état d'alerte cyclonique maximal est activé depuis vendredi par les autorités philippines, notamment sur l'île de Luçon, où des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées des zones littorales. Un bilan très provisoire fait état d'une vingtaine de pêcheurs disparus, lesquels avaient pris la mer malgré l'alerte météo.

Rappelons que les Philippines sont l'un des pays les plus durement exposés au risque cyclonique. En 2009, pas moins d'une dizaine de typhon avaient frappé l'archipel, certains très puissants comme Parma ou Ketsana. Au total, près de 1500 personnes avaient trouvé la mort lors de ces évènements climatiques.


Hong-Kong frappé ?


Ensuite, l'évolution d'Utor se précise. Il a fini la traversée du nord des Philippines, tout en conservant son statut de typhon, de catégorie 2. Au contact des eaux très chaudes de la mer de Chine, il devrait à nouveau se renforcer en catégorie 3, voire 4. Les rafales en son sein dépasseront à nouveau les 200 km/h.

Quant à sa trajectoire, elle est très préoccupante pour le sud de la Chine. Le point d'impact reste incertain mais devrait se situer entre Hong Kong et le Hainan, possiblement au niveau de Mao-ming. De toute manière, l'ensemble de cette zone littorale est très peuplée, ce qui rend la situation à surveiller de très près.


Retrouvez les prévisions météo dans le monde, par téléphone, au 3264*

utor
© la chaîne météo

Sur le même sujet