Actualités Météo

Coupe du monde de football : quel climat au Brésil?

par

La coupe du Monde du Football au Brésil sera l’un des événements les plus suivis au monde à partir de ce 12 Juin et jusqu’au 13 Juillet 2014. L’occasion pour La Chaine Météo de s’intéresser à ce pays, sa géographie et son climat.

Terre du football, le Brésil est à la fois le plus grand pays d’Amérique Latine par la taille (8 500 000 km²), mais aussi par sa population (192 millions d’habitants), plaçant le pays au cinquième rang mondial pour ces deux paramètres.  Ce pays, de langue portugaise est aussi la sixième puissance économique mondiale (par son PIB), notamment grâce aux mégalopoles de São Paulo où Rio de Janeiro.

Un paysage très diversifié…

Les meilleurs footballeurs du monde présents pour cette coupe du monde auront l’occasion de parcourir un pays à la géographie variée, d’autant plus que 12 villes brésiliennes participent à cet événement (voir carte).

Dans le sud et l’est du pays, un vaste plateau (dit « du Brésil ») constitue la principale entité géographique, avec des paysages allant de la Pampa (vaste plaine) dans le sud, à la moyenne montagne dans la région de São Paulo où encore Rio de Janeiro. En remontant vers le nord-est du pays, on retrouve ce même plateau, recouvert d’une forêt de type tropical. Les plages sont souvent occupées par une mangrove épaisse. En se dirigeant vers l’intérieur du pays, le plateau se prolonge tout en s’abaissant jusqu’au abord de la forêt amazonienne. La végétation y est moins dense, de type savane. C’est par exemple typique de la région de la capitale, fondée volontairement au centre du pays en 1960 : Brasilia.

La deuxième grande entité géographique du pays est constituée du fameux bassin amazonien, vaste zone de plaine coincée entre le plateau du Brésil au sud, le plateau des Guyanes au nord, et la cordillère des Andes à l’ouest. Cette vaste plaine est bien entendu recouverte par la forêt équatoriale, poumon de la planète, et drainé par le plus puissant fleuve du monde, l’Amazone. A noter que quelques matchs de la coupe du monde auront lieu dans cette région, dans la ville (capitale de la région) de Manaus.

… et un climat qu’il l’est tout autant

Le climat est lui aussi tout aussi varié, surtout en fonction des pluies, puisqu’on va d’un climat quasiment aride sur le nord-est du pays, à un climat hyper-humide dans le bassin amazonien.

Dans le détail, on observe 4 grands types de climats :

  • Climat équatorial (contreforts des Andes et le delta de l’Amazone), il y fait chaud, humide, et il pleut beaucoup tout au long de l’année. Le taux d’humidité y est constamment très élevé,  renforçant la sensation d’inconfort.
  • Climat tropical (bassin de l’Amazone jusqu’à la côte du sud-est du pays, à Rio par exemple) On divise cette zone en deux :
    • Tropical humide (bassin de l’Amazone, côte sud-est), où les pluies bien que plus faibles en hiver (de juin à aout) sont importantes toute l’année.
    • Tropical avec saison sèche (principalement au centre du pays, zone occupée par la savane). Si l’été y est chaud et orageux, l’hiver est chaud et très sec.
  • Climat semi-aride (nord-est du pays principalement, en dehors de la côte), chaud et beaucoup plus sec que dans les autres régions. Les précipitations y sont faibles (environ 500 mm par an) et les sécheresses catastrophiques.  Peu d’alternance entre les saisons.
  • Climat subtropical (sud du pays), Les températures sont influencées par la saison. L’hiver (juin-aout) est plus frais que l’été (décembre-février), il peu neiger sur les reliefs les plus hauts). On le divise en deux en fonction des précipitations :
    • Subtropical océanique sur la façade maritime du sud du pays (Porto Alegre), les pluies sont constantes toute l’année
    • Subtropical continental dans l’intérieur des terres (São Paulo). L’hiver y est sec, au contraire de l’été, très orageux.

En juin au Brésil, pour la coupe du monde, ce sera le début de l’hiver austral, on peut donc s’attendre dans l’ensemble à des conditions plutôt sèches, à quelques exceptions : Manaus, où les orages sont fréquents toute l’année, Recife ou encore Porto Alegre, villes dans lesquelles la période « hivernale » est la plus humide. Les températures, bien que chaudes, ne devraient pas être extrêmes, tournant aux alentours de 25 à 30°C sur l’ensemble du territoire.

L’aspect sportif : allez les bleus !

Trente-deux équipes participeront à cette 20ème Coupe du Monde au Brésil, avec, chose marquante, la présence pour la première fois des 8 nations ayant déjà gagné une Coupe du Monde.

Parmi les favoris, on compte bien entendu le Brésil, 5 fois vainqueur de la coupe du monde et hôte de la compétition, mais aussi l’Espagne, tenante du titre, ou encore l’Allemagne. De nombreux outsiders sont aussi en compétition : l’Argentine, l’Angleterre, les Pays-Bas ou encore la Belgique. Les petits poucets que sont le Honduras ou encore la Bosnie (première participation) essayeront quant à eux de s’en sortir avec les honneurs.

Et la France ? Et bien après une campagne de qualification assez difficile et des compétitions précédentes ratées, les bleus ne font pas partie des favoris. Mais la France n’est jamais aussi forte que quand elle est en position d’outsider… rendez-vous au Brésil en Juin pour un début de réponse !

À lire aussi