Actualités Météo

Le désert le plus aride du monde en fleurs

par

Le désert d'Atacama connaît actuellement une floraison exceptionnelle en raison des pluies abondantes générées par le phénomène El Nino.

Le désert le plus aride du monde a troqué ses nuances jaunes maronnées contre de belles couleurs violettes et roses. Les habitants n’avaient pas aperçu autant de fleurs dans ce désert depuis 2011.

Le phénomène climatique El Nino se caractérise par un réchauffement des eaux du Pacifique, de manière cyclique, tous les 2 à 7 ans : celui-ci entraîne des sécheresses importantes dans certaines parties du monde, et de fortes pluies dans d’autres, comme au Chili. 3,5 mm de pluies sont tombés au cours d’une seule journée du mois d’octobre (contre une moyenne de 0,5 mm par an), soit l’équivalent de 7 ans de précipitations. Selon l’Université d’Atacama, il n’a pas plu autant dans le désert depuis plus de 40 ans.  

 

Deux floraisons en une année

 

Loin d’être un vaste espace vide, le désert d’Atacama est un écosystème riche en végétaux : les plantes désertiques sont nombreuses mais sont capables d’attendre pendant des années les conditions propices à leur floraison. La première floraison a eu lieu en mars dernier, après des pluies diluviennes responsables de graves inondations ayant causé la mort d’une trentaine de personnes. Le désert connaît donc sa deuxième floraison de l’année en octobre 2015, un événement inhabituel mais qui s’est déjà produit quelques fois dans le passé. Plus de 200 variétés de plantes sont actuellement en fleurs.

 

Pas de pluie pendant 15 ans…

 

Situé dans l’extrême nord du Chili, le désert d’Atacama est considéré comme le lieu le plus aride du monde. Pour mémoire, il n'a pas plu pendant 15 ans d'affilée entre 1903 et 1918 à cet endroit. Cette chaîne montagneuse fait obstacle aux pluies venues de Bolivie. Raison pour laquelle l'air est très sec sur cette zone totalement désertique qui s'étend des hauts plateaux vers la zone littorale.

 

La dernière année pluvieuse : 2011

 

En juillet 2011, près de 4 mm de pluies ont été enregistrées sachant que la moyenne des précipitations est de 0,5 mm par an... Il est donc tombé en l'espace d'une heure l'équivalent de 8 ans de précipitations ! Dans certaines zones du désert d'Atacama, les précipitations avaient même dépassé les 50 mm, alors que seulement 15 mm annuels sont nécessaires pour provoquer une phase de germination active.  

À lire aussi