Actualités Météo

Bilan météo de Septembre 2016 : sécheresse et records de chaleur

par

Le mois de septembre 2016 se situe dans le trio de tête des mois de septembres les plus chauds depuis 1900.

Au cours de ce mois de septembre, les flux de sud ont largement dominé faisant circuler de l'air subtropical sur notre pays. La première quinzaine du mois est d'ailleurs la plus chaude jamais observée en France depuis le début du XXème siècle. En seconde quinzaine, les températures ont été plus modérées avec quelques brèves incursions d'air frais en provenance de l'Atlantique. Il n'en demeure pas moins que sur l'ensemble du mois, l'excédent de température est remarquable puisqu'il s'élève à 2,4°C, à égalité avec le mois de septembre 2006 et après les mois de septembre 1949 (+3°C) et 1961 (+2,6°).

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Nombreux records de chaleur en début de mois

Du 1er au 5 septembre, des records mensuels de chaleur ont été quotidiennement battus sur les régions proches de la Méditerranée : Arles (33,8° le 1er), Aix-en-Provence (34,6° le 1er), Istres (34,9° le 3), Carpentras (36° le 4), Nîmes (36,2° le 4), Hyères (36,5° le 5) et Le Luc-en-Provence (36,7° le 5). C'est dans l'Hérault que l'on a enregistré les valeurs les plus élevées avec 38° à Prades-le-Lez et même 38,8° à Béziers !

Les 12 et 13 septembre un pic de chaleur beaucoup plus généralisé concerne notre pays. Des records décadaires de chaleur sont battus un peu partout en France. Il s'agit parfois de records mensuels comme à Biarritz qui enregistre 38,7°C pulvérisant l'ancien record de 37°C datant de 1962 !

 

La sécheresse reste de mise...

L'automne météorologique, qui a débuté le 1er septembre, est jusqu'à présent atypique. Alors que les flux d'ouest perturbé devraient dominer, les conditions anticycloniques résistent et les perturbations contournent l'anticyclone par le nord en passant chez nos voisins britanniques. Malgré un passage perturbé en milieu de mois, la sécheresse de surface reste marquée sur de nombreuses régions. En région Centre après deux mois de juillet et août extrêmement secs, les précipitations restent très déficitaires. Mais, c'est sans nul doute la Provence qui subit la sécheresse la plus intense et durable. A Marseille, la sécheresse s'est installée dès le mois de mai contrairement à la plupart des autres régions où celle-ci a débutée en juillet.

 

 

 

 

À lire aussi