Actualités

Superbes asperatus dans l'Indre hier

par

Découvrez les images prises par les internautes des asperatus, ces nuages en forme de vagues sinueuses, observés dans l'Indre ce jeudi 5 octobre.

Telle une mer agitée, les formes sinueuses de l'asperatus sont composées à partir d’un seul nuage et non à partir de plusieurs couches, comme c’est le cas pour les nuages lenticulaires. La Cloud Appreciation Society (organisme américain indépendant qui nomme les nuages) l'a classé dans son catalogue comme une variété de nuage spécifique et unique en 2009, sous le nom d'"undulatus asperatus". Son nom signifie "brutal" en latin et il a été photographié pour la première fois dans les années 70 en Iowa (Etats-Unis). Cette classification est toujours sujette à controverses et ce nuage est considéré comme un simple "altocumulus" par d'autres organismes.

Impressionnant, mais souvent inoffensif

Malgré ces débats, le phénomène nuageux est désormais connu sous le nom générique d'asperatus. Il se forme souvent à l'avant d'un orage, dans une atmosphère très instable composée de deux courants différents, ce qui lui donne cette ondulation typique. Mais pour autant, il n'est pas forcément synonyme de gros dégâts : bonne averse, quelques gouttes, ou bien... rien du tout.

Il est fréquemment observé en France lors des dégradations orageuses, ou juste au passage d'une pertubation, comme c'était le cas hier. La plupart des asperatus ne sont pas particulièrement marquants, mais il arrive que certains d'entre eux présentent une forme apocalyptipque très impressionnante lorsqu'ils se forment dans un contexte orageux.    

A voir aussi :

Tempête hivernale aux USA : record de neige au Montana

Ciel de feu en France ce mercredi soir

 

Sur le même sujet