Actualités

Super Lune bleue cette semaine

par

La Chaîne Météo fait une petite analyse du phénomène astronomique qui a eu lieu entre le 30 au 31 janvier : la super Lune bleue de sang.

Hier a eu lieu un phénomène astronomique qui ne s'était plus produit depuis 1866. Il s'agissait de la super Lune bleue de sang, soit la conjonction de trois facteurs astronomiques. Analyse du phénomène.

 

Lune bleue

Qu'entend-t-on par lune bleue ? Cela n'a rien à voir avec la teinte, hélas pourrait-on dire. C'est parce qu'il s'agit d'une deuxième pleine lune en un mois, ce qui est considéré comme un phénomène rare (cela ne se produit que tous les 2,7 années). 

 

Super Lune

Super Lune car sa taille était bien plus grande qu'à l'ordinaire, d'autant plus que la lune était pleine. L'adjectif "super" renvoie ici à la position de la lune par rapport à nous. Elle était au plus proche de la Terre. Cette distance la plus proche de la Terre est appelée le périgée. Elle paraissait plus grosse et aussi plus brillante.

 

Super Lune Bleue de Sang

Le 31 janvier a eu lieu une éclipse lunaire "totale" : la Terre se trouvait entre le Soleil et la Lune. A cette occasion, la Lune perdait de sa luminosité, ce qui se traduisait par une couleur orange à rouge : d'où le qualificatif choisi "de sang" pour qualifier l'apparence de la lune. Malheureusement, nous n'avons pas pu profiter de cette teinte, qui concerait plutôt l'Asie de l'Est et l'Ouest des Etats-Unis.

La concomitance de ces trois événements ne se produit que très rarement. Il faut remonter en 1866 pour retrouver cette conjonction de facteurs !

 

Impacts sur la météo

L'effet le plus important de cette super Lune bleue de sang est l'attraction lunaire.Mercredi et jeudi, la Lune qui est à son périgée va augmenter les coefficients de marées, qui en retour augmenteront le niveau des eaux dans l'estuaire de la Seine (Rouen, Elbeuf).

Actualités Etranger
Crédit : NASA, observatoire Griffith

 

Voir aussi :

Crue de la Seine : la Normandie impactée

Sur le même sujet