Actualités

Cette semaine : vague de froid remarquable

La vague de froid débute ce lundi avec la mise en place du fameux "Moscou-Paris", nous apportant de l'air glacial en droite ligne de Russie. A partir de mercredi, un redoux s'opérera par le sud avec l'arrivée d'air plus humide, à l'origine d'un épisode neigeux qui traversera la plus grande partie du pays.

 

Ce lundi, les températures chutent sous l'influence d'un puissant anticyclone installé sur le nord de l'Europe et la Russie. Les gelées sont fortes du nord et du centre à l'est avec des températures de -5°C à -10°C le matin en plaine. Au nord de la Seine, les températures restent négatives cet après-midi. Les journées les plus froides seront mardi et mercredi avec des températures inférieures de 8 à 10° aux normales de saison.

 

 

Un ressenti glacial avec la bise de nord-est

Ce grand froid est accentué par la bise de nord-est avec des températures ressenties au vent de l'ordre de -10 à -15° dans le nord-ouest en matinée et de -15 à -18° entre le nord-est et le Massif-Central. Sur les reliefs alpins au dessus de 2000 m d'altitude le ressenti s'abaissera localement à -25° ! 

 

Une durée de 3 à 4 jours

La période de grand froid durera 3 jours, c'est donc une vague de froid tardive de courte durée. A partir de mercredi ou jeudi matin selon les régions de l'air plus doux et humide arrivera par le sud-ouest et la Méditerranée. Cet air doux va progressivement remonter vers le nord de la France entre jeudi et vendredi. Au contact de l'air très froid un épisode de neige touchera de nombreuses régions.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Un épisode neigeux touchera la plus grande partie du pays

En début de semaine, le temps est sec sur la majeure partie du pays car la masse d'air qui circule sur la France est d'origine continentale. Seul l'extrême sud-est et la Corse sont concernés par un régime de temps plus perturbé et dépressionnaire. Avec l'arrivée de l'air très froid venu de Russie, la neige tombe jusque sur le littoral de la région Provence-Alpes-côte-d'azur ainsi que sur le littoral nord et est de l'île de beauté avec un léger saupoudrage. Les quantités de neige sont plus importantes dans les arrières pays avec 10 à 30 cm possibles localement.

 

En seconde partie de semaine, un épisode neigeux de plus grande ampleur va se mettre en place. De l'air doux et humide va arriver par la péninsule ibérique et le golfe de Gascogne et se heurter à l'air très froid présent sur la France.

Dès mercredi, des chutes de neige se produiront du sud-ouest aux  Alpes et à la Méditerranée. Cet épisode de neige va remonter ensuite vers les régions du centre, du nord-ouest puis le bassin parisien dans la journée de jeudi. Sur les régions du sud avec le redoux, la pluie remplacera la neige.

Enfin, la perturbation neigeuse concernerait encore l'extrême nord de la France en fin de nuit de jeudi à vendredi avant de s'évacuer en Allemagne. A cette échéance, il est impossible de préciser les quantités de neige attendues mais cette neige pourra temporairement tenir au sol en donnant quelques centimètres avant le redoux qui sera rapide au sud et plus lent au nord-est. A noter qu'un épisode de pluie verglaçante n'est pas exclu sur certaines régions car le redoux en altitude sera plus rapide qu'au niveau du sol.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Une vague de froid tardive et remarquable

Les vagues de froid ne sont pas fréquentes en toute fin d'hiver. En 2013, un épisode de neige et de grand froid avait eu lieu à la mi-mars mais il a été bref et peu étendu, concernant surtout la partie nord-ouest de la France (congères en Normandie). En 2005, le tout début du mois de mars avait été glacial avec -11°C à Agen et -15°C à Nancy et Colmar mais là encore le froid n'a guère été durable. Il faut donc remonter au début du mois de mars 1971 pour retrouver une vague de froid de grande ampleur sur la France. Il avait fait -9°C à Paris, -10°C à Cannes avec 25 cm de neige, -14°C à Besançon(25) et jusqu'à -18°C à Luxeuil(70) !

 

Sur le même sujet