Actualités Météo

Algérie : violents orages, tempête et inondations

par

Une dépression frappe l'Algérie. Alimentée en air froid descendant d'Espagne alors que de l'air chaud remonte de Libye vers la Grèce, cette dépression est bloquée depuis vendredi soir sur nord du pays où des violents orages éclatent.

Depuis le début du mois de mars, le Maghreb et l'Algérie en particulier subissent de fortes intempéries. C'est encore vrai ce week-end où des pluies torrentielles se produisent.

 

Intempéries majeures entre Tipaza, Batna et Béjaïa

C'est sur la côte, entre Tipaza et Béjaïa jusqu'à Médéa, Sétif, Tizi-Ouzou, Batna et Cosntantine dans l'intérieur tes terres que les pluies les plus intenses sont observées. On relève de 30 à 80 mm de pluies, jusqu'à localement 200 mm d'eau sous les orages stationnaires les plus violents. La ville de Batna a été inondée hier et sa région recouverte d'un tapis de grêlons donnant un aspect hivernal au paysage.

 

Grêle, trombes marines et inondations

Sous les plus violents orages, d'importantes chutes de grêle se produisent. En raison des fortes pluies en cours, de nombreux cours d'eau descendant de l'Atlas tellien et de Kabilye entrent en crue et provoquent des inondations.

En bord de mer, des trombes marines sont observées dans la région d'Alger depuis hier. La mer est forte à très forte avec des vagues de 4 mètres de haut, le tout accompagné de rafales à 120 km/h.

Enfin en montagne, c'est la neige qui tombe au dessus de 1500 mètres d'altitude localement avec des cumuls de 60 cm à 1,50m vers 2000 mètres dans le massif du Djurdjura.

A partir de lundi, la dépression responsable de ces intempéries se décalera vers la Tunisie puis la Grèce en se comblant et le temps s'améliorera en Algérie mais il continuera à faire frais.

À lire aussi