Actualités Météo

Ramadan : des origines climatiques

par

8 millions de musulmans en France entament le 15 mai les premiers jours de Ramadan 2018. Comme de nombreuses pratiques religieuses, le Ramadan est en grande partie déterminé par les cycles du ciel. Quelles tendances météo s'annoncent cette année?

La date du début du ramadan n’est jamais fixe car elle est décidée en fonction de l’année lunaire. Tout dépend de l’apparition, ou non, du croissant lunaire qui détermine son début et sa fin. Compte-tenu du fait qu’une année lunaire est de 10 à 11 jours plus courte qu'une année solaire, le mois de jeûne intervient donc à des moments différents dans notre calendrier. Elle est avancée chaque année d’une dizaine de jours. De même, puisqu’on calcule le premier jour du mois en fonction d'observations physiques de la Lune, mais aussi par des calculs astronomiques, la date de début n’est pas la même d’un pays à l’autre. Pendant cette période les musulmans jeûnent chaque jour du lever au coucher du soleil, cette année sera donc particulièrement difficile compte-tenu de la longueur actuelle des jours. Même si les horaires varient quotidiennement, le jeûne s’étalera d’environ 5h du matin jusqu’à 22h le soir.

Des origines dues au climat ?

Le nom Ramadan vient du mot arabe « ramida », ou « ar-ramad », qui caractérisent tous deux la chaleur et la sécheresse. Si certains historiens expliquent l’origine de ce nom par le fait que le Ramadan brûle les péchés grâce aux bonnes actions, exactement comme le soleil brûle le sol, d’autres ont une version plus axée sur une explication climatique. Les origines de cette pratique remonteraient à une période où le monde oriental aurait connu une grave sécheresse, obligeant les populations à jeûner durant la journée pour conserver les vivres restantes.

A quelle météo doit-on s'attendre cette année?

La période de jeûne est rendue difficile en ces longues journées par la chaleur, redoutée des pratiquants. Ainsi, les prévisions météo prennent un caractère primordial. A ce jour, on n'attend plus de chaleur sur la France jusqu'à la fin mai. En revanche, la première quinzaine de juin pourrait devenir nettement plus chaude.

Chez nos voisins d'Europe et du Maghreb, les conditions météo étaient exceptionnellement fraîches et humides jusqu'à présent, avec une situation atypique : cette configuration météo va laisser place à un temps plus chaud avec l'avancée dans la saison, tout en évitant la canicule jusqu'en fin du mois. Mais là aussi, la première quinzaine de juin pourrait être marquée par des chaleurs très fortes sur le Maghreb, notamment après le 5 juin. L'Europe devrait échapper aux canicules pendant cette période.

Voir aussi nos prévisions saisonnières (à l'échelle européenne) et la tendance à 4 semaines (pour la France métropolitaine).

À lire aussi