Actualités Météo

Bilan des orages de samedi : de nombreuses inondations dans la moitié ouest

par

Les orages ont été parfois violents samedi après-midi dans les régions proches de la façade atlantique. A Bordeaux, il est tombé l'équivalent de trois semaines de précipitations en quelques heures.

Un contexte propice aux gros orages de grêle

Hier, la situation météo était très instable en Aquitaine. Une dépression présente sur le golfe de Gascogne alimentée par de l'air froid en altitude s'est heurtée dans son déplacement à de l'air très chaud circulant d'Algérie vers la France. Ce cocktail explosif a provoqué de violents orages. Les vignobles qui sont en pleine croissance ont subi un véritable déluge de grêlons.

Le mois de mai est le mois le plus propice aux orages de grêle dans le Sud-ouest. La fréquence des chutes de ce phénomène est la plus importante.

 

Bilan

Un déluge s'est donc abattu sur le sud-ouest de la France, ce samedi 26 mai. En quelques minutes, des arbres ont été déracinés. Une violente tempête de grêlons a concerné les habitants de Bordeaux (Gironde), vers 13h30 rapporte le quotidien "Sud-ouest".

L'averse a seulement duré une dizaine de minutes, mais en conséquence les rues de la ville et les jardins ont été recouverts d'un tapis de petits glaçons. Durant l'après-midi, les pompiers de Gironde sont intervenus plus de 300 fois pour des inondations.

 

Des vignobles ont été ravagés, notamment dans ceux d’appellations Côtes de Blaye et Côtes de Bourg, mais aussi dans le Haut-Médoc, au nord de Bordeaux. Idem dans les vignobles de Cognac, de Charente-Maritime et de Charente.

À 15h30, Angoulême (Charente) a été soufflée par des rafales allant jusqu'à 112 km/h. Près de 8000 foyers ont été privés d'électricité en Charente et en Charente-Maritime. La façade d'une usine n'a pas résisté aux fortes bourrasques. 

 

Dans le nord-ouest,  une victime est à déplorer, à Changé, près de Laval (Mayenne). Une fillette de 6 ans a été mortellement blessée par la chute d’une branche d’arbre, rapporte le quotidien "Ouest France".

En fin d’après-midi, de nombreux dégâts, ont aussi été constatés dans le Maine-et-Loire et La Sarthe. Plusieurs chutes d’arbres et la foudre ont entraîné des coupures d’électricité dans 15 000 foyers. Dans la commune d’Étriché, 200 mètres de caténaires ont été arrachés sur la ligne TGV. Conséquence : deux trains sont restés bloqués en gare d’Angers et deux autres en gare de Sablé-sur-Sarthe.

 

Retrouvez ici notre communiqué spécial avec Météo Consult. 

À lire aussi