Actualités Météo

Orage ou tornade sur votre route : que faire ?

par

La formation des orages les plus violents est souvent très soudaine et peut surprendre un automobiliste mal informé. Le risque est très important jusqu'à demain.

En cas d’alerte météo aux orages violents, la première règle est de se renseigner sur l’évolution horaire des orages via le Communiqué Spécial de La Chaîne Météo et d’éviter tout déplacement. Une fois sur la route, un ciel sombre, ou verdâtre, doit faire redoubler votre vigilance, surtout si les nuages semblent bas dans le ciel.

 

Savoir lire dans le ciel

 

La présence d’un arcus (nuage rouleau) qui tourne sur lui-même et avance rapidement vous indique l’imminence d’un orage très violent (grêle destructrice, précipitations diluviennes, puissantes rafales pouvant déplacer votre véhicule…).

La présence d’autres nuages d’orages (mammatus, en forme de mamelles – asperatus, nuages en forme de vagues) annonce un temps instable, mais pas forcément très violent. La prudence reste tout de même de rigueur, et le bruit du tonnerre, comme l’observation d’éclairs à proximité, est un motif nécessaire pour s’arrêter.

Tout début de chute de grêle doit vous contraindre à vous arrêter hors de la trajectoire des autres usagers et loin des arbres. Des cas de voitures foudroyées en marche, avec un système électrique qui grille, ont déjà été signalés même si cela reste très rare.

En ce qui concerne les précipitations, si les premiers grêlons ne sont jamais les plus gros, ceux qui suivent peuvent avoir une taille nettement plus impressionnante.

 

Le cas des tornades

Le risque de tornades est faible entre aujourd'hui et demain, mais la probabilité sous un orage violent existe toute de même.

Une quarantaine de tornades se produisent chaque année en France lors d’épisodes orageux. En cas de tourbillon à l’horizon, faîtes demi-tour. Les tornades avancent à 70 km/h en moyenne et les débris qu’elles envoient à plusieurs kilomètres sont plus meurtriers que les tourbillons eux-mêmes, il est donc risqué de tenter de dépasser la tornade pour l’éviter.

Ne vous réfugiez pas sous un pont, les vents qui le traversent peuvent être encore plus violents. Si vous ne voyez pas la tornade se déplacer d’un côté ou de l’autre, et qu’elle semble fixe, il y a de grandes chances qu’elle se dirige vers vous.

L’idéal est de descendre à un point situé plus bas, ou bien de monter en altitude, car les tornades ne résistent pas aux variations du relief.   

À lire aussi