Actualités Météo

La météo du Débarquement du 6 juin 1944

par

Aujourd'hui a lieu la commémoration du Jour-J (D-Day), le débarquement allié en Normandie du 6 juin 1944. Quelle était la météo lors de cet événement historique, et comment étaient faites les prévisions à l'époque ?

Fait méconnu mais ayant pourtant joué un rôle décisif dans l’histoire du Débarquement en Normandie, le temps : l’arrivée des forces alliées ne pouvait avoir lieu que par des conditions météorologiques très particulières.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Les services météorologiques civils (British Meteorological Office) et militaires (US Army Air Forces et Admiralty Weather Office) ont d’ailleurs été les premiers à tenter de mettre au point des méthodes de prévision jusqu’à 7 jours. Ceux-ci ont même établi des « conditions météo idéales » pour le bon déroulement de ce débarquement :

  • une nuit de pleine lune et peu de nuages pour les bombardements préalables
  • un vent faible pour l’arrivée en parachutes des hommes
  • une mer calme sans trop de vagues pour le débarquement en mer des hommes et du matériel
  • une marée basse au lever du soleil pour distinguer dans l’obscurité les obstacles préparés par les allemands sans pour autant se faire repérer
  • les trois jours suivants le débarquement devaient bénéficier d’un temps calme avec des vents d’une vitesse inférieure à 12 km/h pour la côte et moins de 20 km/h au large.
  • une couverture nuageuse peu épaisse jusqu'à une altitude de 2 400 m, la base des nuages devait être supérieure à 900 m et la visibilité supérieure à 4,5 km.
  • une arrivée prévue entre un jour avant et quatre jours après la pleine lune.

 

Un Débarquement facilité par la météo ?                       

A partir des prévisions météo établies par les services civils de l’époque, le général Eisenhower avait fixé la date du débarquement en Normandie au 5 juin 1944. Cependant, le mois de juin débute par un très mauvais temps et les dernières prévisions affichent une mer agitée et d’épais nuages pour cette date. Le jour même, il est décidé de repousser l’opération au lendemain matin.

L'analyse de la situation météorologique en ce 6 juin 1944 indique la présence d'une dépression qui passe en mer du Nord, dirigeant des vents de secteur nord-ouest sur les plages du Débarquement. On visualise aussi le regonflement de l'anticyclone des Açores, lequel apporte l'amélioration tant attendue. Le vent faiblit sous un ciel restant bien nuageux, mais le mauvais temps s'éloigne vers les côtes belges. La mer se calme progressivement.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

Le changement soudain des conditions météo a alors finalement permis aux alliés de faire entrer la journée du 6 juin 1944 dans l’Histoire, d’autant que les allemands ne croient pas à un débarquement, la météo étant encore mauvaise le matin du 06 Juin. Ils annulent même les patrouilles en mer, permettant donc aux alliées de les prendre totalement par surprise. Une erreur stratégique en partie due au manque d’informations météo qu’avaient les Allemands sur l’Atlantique et le Royaume-Uni, secteur clé pour la prévision dans un flux d’ouest.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

La météo des 6 juin depuis 40 ans en Normandie

Il est intéressant de retracer les types de temps survenus chaque 6 juin en Normandie. Nous avons élaboré une étude statistique portant sur ces 40 dernières années (les relevés météo étant irréguliers avant 1974. Il en ressort que :

. Dans 40% des cas, les 6 juin sont dans les moyennes saisonnières (température proche de 19°).

. Dans 40% des cas, il fait chaud (avec par exemple 25° ce 6 juin 2014).

. Dans 10% des cas, il fait même très chaud (avec 31° le 6 juin 1996).

. Et dans 10% des cas, il fait très frais (avec seulement 14°C le 6 juin 1986).

Enfin, ces statistiques indiquent qu'un 6 juin sur deux est pluvieux, et que dans 10% des cas, il est venté. Autant dire que le 6 juin 1944 était presque " dans les normales ".

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

À lire aussi