Actualités

Records de chaleur en Scandinavie : 33°C au cercle polaire !

par

Depuis le mois de mai, les conditions anticycloniques prédominent sur le nord de l'Europe. Il s'agit d'une situation de blocage anticyclonique particulièrement durable avec une masse d'air chaude associée à ces hautes pressions.

Plusieurs records de chaleur absolus battus le 17 juillet

Après un mois de mai historiquement chaud de la Scandinavie à l'Allemagne, juillet s'annonce lui aussi exceptionnellement chaud avec des températures qui battent des records actuellement. Ainsi, le mardi 17 juillet, il n'avait jamais fait aussi chaud sur certaines villes : 32,2°C à Rovaniémi (Finlande), 32,4°C à Trondheim (Norvège), 32,5°C à Kvikkjokk (Suède) et 33,3°C à Turku (Finlande). Il faut remonter en 2010 pour retrouver une telle vague de chaleur en juillet. En Finlande on avait localement atteint une température de 37,2°C !

 

Influence de la grande durée du jour

Au niveau du cercle polaire, il n'y a quasiment pas de nuit à cette époque de l'année. La durée d'ensoleillement est très importante, ce qui permet aux températures de grimper rapidement de bonne heure et d'atteindre des valeurs très élevées l'après-midi. La chaleur est donc durable : à Rovaniémi en Laponie, la température minimale a été de 19,9°C dans la nuit du 17 au 18 juillet ; à 6h du matin, on relevait déjà 26°C pour atteindre 32°C dans l'après-midi !

 

Une situation durablement chaude

Après une légère baisse des températures en fin de semaine, les températures devraient repartir à la hausse la semaine prochaine et pourraient atteindre des niveaux encore plus élevés. A Oslo avec une température maximale moyenne de 28°C (du 1er au 17), ce mois de juillet 2018 est bien parti pour être le plus chaud jamais enregistré ! Cela correspond tout simplement à la température maximale moyenne de la ville de Toulouse !

 

A voir aussi :

Sécheresse au nord : est-ce inquiétant ?

Le temps de votre week-end

 

Sur le même sujet