Actualités Météo
L'ex-ouragan Willa va traverser tous les USA

Après avoir touché les côtes mexicaines en tant qu'ouragan majeur, les restes de l'ouragan Willa progressent vers le Texas et se dirigeront vers la côte est ce week-end. En fin de week-end, la dépression atteindra le Québec, provoquant des pluies verglaçantes et de la neige.

L'ouragan Willa a touché la côte ouest mexicaine mardi soir à 7h, heures locales. L'impact s'est produit plus précisément à la Isla del Bosque dans l'état de Sinaloa, en tant qu'ouragan majeur de catégorie 3. Les rafales estimées ont approché les 195 km/h. Des pluies diluviennes se sont abattues sur la région, où des inondations se sont produites.

Toutefois, aucun bilan humain n'est à déplorer. En effet, les alertes oranges émises par les états de Sinaloa et de Nayarit ont permis de protéger la population concernée, avec plus de 4000 évacuations pour les zones les plus sensibles.

L'ouragan a rapidement perdu de sa puissance ce mercredi. Il n'est plus qu'une dépression extra-tropicale qui progresse vers le sud-ouest des Etats-Unis. Des cumuls de pluies importants vont encore se produire ce mercredi et jusqu'à jeudi dans l'état de Nayarit, où les cumuls pourraient atteindre localement 300mm. Des inondations sont à redouter et la population régionale doit rester vigilante.

La dépression extra-tropicale migrera vers le sud-ouest des Etats-Unis par la suite. Les restes de Willa apporteront un temps très instable sur l'ensemble de l'Amérique du Nord tout au long de la semaine. 

Une trajectoire ultérieure à travers tous les USA

Après son impact sur le Mexique, l’ouragan faiblira rapidement dans les terres et évoluera alors en dépression tropicale. Ce système générera de très fortes pluies orageuses sur le Texas. La trajectoire ultérieure reste à affiner, avec une zone d’incertitude, mais la dépression tropicale devrait circuler lentement jusqu’en fin de semaine sur les États du sud, pour ensuite entamer une remontée plus rapide le long de la côte Est, en direction des Caroline, de la Virginie, de l’Etat de New-York puis du Maine lundi prochain. Cette dépression sera alors redevenue une tempête des latitudes tempérées, mais occasionnera de fortes pluies.

 

Vers un épisode de pluie verglaçante sur le Québec

Lorsque l’ex Willa atteindra le nord-est des Etats-Unis et le sud du Québec, il rencontrera l’air très froid qui s’accentue actuellement sur le Québec, avec des records de froid en prévision. Le conflit de masses d’air entre la remontée de l’air doux subtropical et l’air arctique glacial pourrait provoquer des pluies verglaçantes toujours redoutées sur le sud du Québec, lundi et mardi prochain. La région de Montréal pourrait être concernée.

Prévisions passées du phénomène 

L’ouragan Willa s’est développé à l’ouest du Mexique, dans l’océan Pacifique, à 500 kilomètres des côtes de Manzanillo samedi dernier. Il s’est intensifié très rapidement en passant de tempête tropicale à ouragan majeur en l’espace de 48h. Lundi, l’ouragan majeur a même atteint la catégorie maximale 5/5, avec des vents soutenus en moyenne de 260 km/h alors qu’il se trouvait à moins de 300 kilomètres des îles Tres Marias. En moins de trois jours, Willa est passé de tempête au stade d’ouragan le plus puissant sur l’échelle Saffir-Simpson.

L’ouragan n’est qu’à quelques heures de l’impact sur les terres, prévu sur les îles Tres Marias et Mazatlan, zones recensant à elles deux près de 700 000 habitants. Le premier impact sur les îles Tres Maria se produira à partir de 12h (heures locales), 18h heure de Paris.

Quelles conséquences pour la côte ouest mexicaine ?

L’ouragan Willa, selon les prévisions, arrivera en force 4 sur les îles Tres Marias aux alentours de midi, heure mexicaine.

Les vents moyens seront compris entre 211 km/h et 250 km/h en rafale. L’ouragan arrivera plus tard, en début de soirée sur le centre-ouest du Mexique (00h-01h, heure de Paris). En arrivant sur les terres de Mazatlan et Tecuala, l’ouragan devrait perdre beaucoup de sa puissance, avec des vents en rafale qui excéderont difficilement les 200 km/h dans les terres.

Le niveau de la mer augmente et risque, couplé à la houle cyclonique de 8 mètres, de créer des inondations côtières très importantes. Les îles Tres Marias, compte-tenu de leurs faibles superficies, risquent d’importantes inondations également.

Les cumuls de pluie seront très importants. Les orages violents qui se déclencheront à l’arrivée du phénomène, auront une intensité horaire de 60 à 80 mm sur les zones placées en alerte cyclonique. De pareils cumuls entraîneront des inondations et crues éclairs.

Sur 24h (jusqu’à mercredi en fin d’après-midi), on attend plus de 200 mm localement et sur l’ensemble de l’épisode (jusqu’à jeudi) plus de 300 mm. Des inondations sont fort probables.

 

 

À lire aussi