Actualités Météo
Le typhon Yutu menace les Philippines du Nord

Les îles Mariannes du nord, territoire américain situé à l'est de la mer des Philippines, ont été dévastées par le super typhon Yutu. Saipan et Tinian ont payé un lourd tribu. Désormais, le typhon se dirige vers les Philippines qui ont déjà été lourdement touchées par Mangkhut.

Yutu s’est développé de façon explosive entre le lundi 22 et mercredi 24 octobre dans l’océan Pacifique central. En à peine une trentaine d’heures, il est passé de tempête tropicale à super typhon à 400 kilomètres à l'ouest de l’île de Guam, avec des vents moyens à plus de 211 km/h.

Quelques heures plus tard, Yutu est passé sur les îles Mariannes du Nord, et notamment les îles de Saipan et Tinian, qu'il a abordées avec des vents moyens supérieurs à 280 km/h et des rafales estimées à 350 km/h. Yutu est ainsi le cyclone le plus puissant de l’année 2018 ex-aequo avec le super typhon Mangkhut qui avait dévasté le nord des Philippines en septembre dernier. Une capture satellite impressionnante montre l’île de Tinian, exactement centrée dans l’oeil du cyclone. 

Selon les données de la NOAA, jamais un typhon aussi puissant n’avait touché ces terres. Les dégâts sur les îles Saipan et Tinian sont impressionnants comme en témoignent ces images.

 

Un impact prévu sur les Philippines du Nord ?

Actuellement en mer des Philippines, Yutu se maintient en catégorie 5/5. Selon les prévisions actuelles, Yutu a atteint le maximum de sa puissance en frappant les îles Mariannes du nord. Il devrait perdre en puissance tout en se dirigeant vers l’est, en direction des Philippines du nord.

Yutu devrait frapper le mardi 30 octobre. A cette heure, il est difficile d'estimer la puissance avec laquelle le typhon Yutu frappera le nord des Philippines. A titre provisoire, nous pouvons estimer que les rafales dépasseront les 200 km/h, selon la prévision officielle du Joint Typhoon Warning Center et nos propres analyses.

Le nord des Philippines ferait donc face à un nouveau typhon d'une grande puissance, moins de deux mois après avoir été frappé par le typhon Mangkhut.

 

Voir aussi :

Les ouragans : comment sont-ils nommés ?

 

 

 

À lire aussi