Actualités Météo
Hiver froid et précoce après un été chaud?

par La Chaîne Météo

La croyance populaire selon laquelle un été chaud "se paie" par un hiver froid n'est pas établie par les statistiques. Mais on remarque cependant que les étés les plus chauds et les plus sec observés en France depuis 1900 sont suivis majoritairement par des coups de froid précoces fin octobre. Quelles conclusions en tirer ? Voici l'analyse de notre météorologue Régis Crépet.

Un retour sur les étés les plus chauds et les plus secs observés en France depuis 1900 démontre que, dans la plupart des cas, ils furent suivis de coups de froid précoces fin octobre, s'étalant parfois sur novembre. Mais la similitude ne permet pas d'en tirer une conclusion pour l'hiver qui s'ensuit : rudes ou normaux, de nombreux scénarios se sont présentés.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Notre infographie reprend les étés et automnes les plus secs et chauds survenus en France, dont celui de cette année, qui suit ce schéma. Doit-on pour autant envisager un hiver froid? Analyse de notre météorologue Régis Crépet.

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

2018 : des saisons très marquées

Cette année, on ne pourra pas dire "qu'il n'y a pas eu de saisons" ! au contraire, elles furent très marquées et se sont parfaitement collées au calendrier. Souvenons-nous : l'hiver dernier fut très agité, marqué par des intempéries : coups de vents, forte pluviométrie et inondations, neige abondante en montagne et épisodes neigeux remarquables en plaine. Avec un léger excédent de température de +0.5°C, l'hiver fut contrasté entre un mois de janvier exceptionnellement doux, un mois de février et de mars froids et neigeux.

Le printemps a démarré sur les châpeaux de roue avec des températures excédentaires et un début précoce de la saison des orages dès le début avril : cette tendance s'est maintenue en mai et juin, avec de nombreux épisodes de pluies tropicales. 

Puis l'été s'est imposé dès le 1er juillet : soleil,chaleur et sécheresse se sont installés pour longtemps sur la France (jusqu'en septembre) avec un déficit pluviométrique très marqué. Enfin, l'automne se caractérise par la poursuite d'un temps chaud et sec jusqu'en fin octobre, avec quelques épisodes de pluies intenses dans le sud (ce qui est de saison) et un bref coup de froid précoce pour les derniers jours d'octobre.

A ce jour, la première quinzaine de novembre est de saison, toujours marquée par un déficit pluviométrique sur un large tiers centre-est du pays et de nouveaux épisodes méditerranéens, avec une douceur peristante.

Pour les prévisions pour l'hiver, voir nos prévisions saisonnières.

À lire aussi