Actualités Météo
La sécheresse s'aggrave à l'est

par La Chaîne Météo

La sécheresse superficielle des sols est encore marquée dans certaines régions du nord-est de la France. Les nappes souterraines souffrent également de ce manque d’eau et la situation en cette fin d’automne est plutôt inhabituelle dans grands nombres de régions. La Chaîne Météo fait le point sur la situation.

Une recharge des nappes phréatiques encore réduite

L’automne marque en général la période de recharge hivernale après une période estivale de basses eaux. Cette année, la recharge des nappes phréatiques est particulièrement tardive et cette situation est plutôt inhabituelle en automne puisque septembre et octobre correspondent normalement aux premiers mois de recharge. Cette recharge tardive est notamment due à plusieurs mois de sécheresse et un automne particulièrement anticyclonique.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Une sécheresse qui s’aggrave à l’est mais une situation plus favorable au sud

Le niveau des nappes à l’est du pays a tendance à diminuer depuis plusieurs mois. Les principales nappes sont à un niveau bas pour la saison. C’est le cas dans la vallée du Rhône et de la Saône, en raison de cumuls pluviométriques déficitaires depuis le début de l’année.  Les nappes de la plaine d’Alsace sont également basses en raison de plusieurs mois de sécheresse et de l’absence de recharge. Malgré les pluies de ces dernières semaines, les nappes de Vendée, du Périgord et du bassin d’Angoumois restent particulièrement basses avec des niveaux souvent orientés à la baisse. En revanche, grâce aux différents épisodes méditerranéens à répétition depuis le début de l’automne, les nappes du sud-est de la France se sont bien rechargées. C’est le cas notamment en Corse et en région PACA où les niveaux des nappes sont assez hauts à hauts ainsi qu’en hausse.

Evolution : la situation pourrait encore rester critique dans l'est ces prochaines semaines

Peu d'évolution est à attendre d'ici les prochaines semaines avec le maintien de conditions anticycloniques dans un premier temps. En effet, un anticyclone positionné sur les pays scandinaves apportera un flux d'est sec et froid. Le temps pourrait être un peu plus dégradé à partir du milieu de semaine prochaine mais aucune dégradation prononcée qui apporterait des cumuls significatifs est à attendre avant au moins la fin du mois. De plus les précipitations pourraient se faire essentiellement sous forme neigeuse et donc ne pas être aussi bénéfiques que la pluie.

 

A voir aussi :

USA : 15cm de neige à New York hier

La semaine prochaine sera hivernale

Risque de neige la semaine prochaine

 

À lire aussi