Actualités Météo
La sécheresse s'aggrave dans le nord-est

par La Chaîne Météo

Après les faibles pluies qui ont touché localement le nord-est du pays en ce début de semaine, un anticyclone regonfle à nouveau cette semaine sur le pays laissant craindre une aggravation de la sécheresse.

Des conditions anticycloniques persistantes dans le nord-est

La situation de sécheresse s’est nettement améliorée dans l’ouest avec des pluies beaucoup plus récurrentes depuis le début du mois. La Vendée et les Charentes sont notamment sorties d’une situation de crise. En revanche, plus à l’est, en particulier dans les régions Bourgogne-Franche Comté et du Grand-Est, la situation s’est nettement dégradée. Le nord-est est resté sous l’effet d’un anticyclone situé sur l’Europe centrale ces dernières semaines et les perturbations avaient vraiment du mal à atteindre les frontières de l’est. Ainsi, depuis le début du mois d'octobre, il  n’est tombé, par exemple, que 42 mm à Nancy et 26 mm à Strasbourg. En Franche Comté la situation est également historique avec un cumul moyen depuis juin de 254 mm, ce qui constitue un nouveau record depuis 1958.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

A quoi s’attendre pour les prochains jours et semaines ?

La situation ne devrait malheureusement pas s’améliorer dans les prochains jours. L'anticyclone se maintient cette semaine sur la France, favorisant le développement de brouillards matinaux mais empêchant toute précipitation. La semaine prochaine, pour ne rien arranger, le nord-est du pays devrait rester sous l'influence d'un puissant anticyclone centré sur les pays scandinaves. Ce système de hautes pressions apportera un flux de nord-est froid mais sec. Les différents modèles de prévision  ne voient ainsi pas de vraies pluies significatives pour ces régions jusqu'à la fin du mois. La situation de crise est donc loin d’être terminée et les stations de ski de l’ensemble des massifs de l’est commencent ainsi à s’inquiéter sérieusement puisqu'outre le manque de neige naturelle, c’est la neige artificielle qui risque de manquer. En effet, le déficit d’eau de ces régions pourraît gêner la course généralisée à la neige artificielle.

 

A voir aussi

Tendance météo jusqu'au 9 décembre 

Offensive du froid la semaine prochaine

À lire aussi