Actualités Météo
Incendies meurtriers en Californie : une catastrophe sans précédent

par La Chaîne Météo

Depuis le 8 novembre dernier, les incendies font rage au nord de la Californie et dans la région de Los Angeles. Les conditions météo continuent de s'améliorer avec l'affaiblissement des vents, mais le bilan humain ne cesse de s'alourdir.

Au moins 83 personnes ont perdu la vie dans les gigantesques feux de forêts en Californie : il s'agit de l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de l'état. En plus des victimes, plus de 600 personnes sont actuellement portées disparues. Environ 13 000 habitations et bâtiments ont été détruits par les flammes en l'espace d'une semaine. 9400 pompiers se battent sans relâche depuis près de 2 semaines jours afin de contenir les incendies attisés par les vents de Santa Ana qui ont localement soufflé jusqu'à 100 km/h la semaine dernière.

Les vents de Santa Ana soufflent souvent dans le sud de la Californie : ils viennent du désert d'altitude (désert en montagne) et soufflent en direction de la côte en s'asséchant (jusqu'à 5% d'humidité) tout en réchauffant l'air environnant. Ils agissent alors comme un véritable carburant pour ces incendies.

 

Deux incendies dévastateurs

La Californie est particulièrement vulnérable aux incendies de forêts comme la plupart des régions au climat méditerranéen. La période la plus propice à ces incendies commence à la fin de l’été et se prolonge jusqu’à la fin de l’automne puisque la végétation est alors desséchée par plusieurs mois de sécheresse.

Ainsi, après une année 2017 record, cette saison 2018 s’annonce déjà comme l’une des pires de l'histoire de la Californie. Deux incendies principaux ont marqué l'actualité cette semaine, celui nommé « Camp Fire » au nord de la Californie, près de Sacramento et celui nommé « Woolsey Fire » au nord de Los Angeles.

Des zones culturelles et touristiques dévastées

En dehors des centaines d'habitants qui ont perdu leurs habitations à cause de la propagation ultra-rapide des flammes, les incendies ont aussi touché des lieux célèbres. Le village western des studios de cinéma Paramount, a été réduit en cendres : ces décors étaient le lieu de tournage des séries Westworld et Dr Quinn, entre autres. Une partie des animaux (primates et oiseaux) du zoo de Los Angeles a également été évacuée, en guise de prévention. Du côté de Malibu, de nombreuses demeures de célébrités ont également été détruites au cours du week-end dernier, parmi lesquelles les villas des actrices Miley Cirus et Shannen Doherty, de l'acteur Gerard Butler, ou encore des chanteurs Neil Young et Fred Durst. De son côté, l'actrice Sandra Bullock a annoncé faire un don de 100 000 dollars pour aider les animaux blessés récupérés par les associations qui oeuvrent dans les incendies.

A voir aussi :

Octobre 2018 : le mois de tous les extrêmes

Semaine : comme un air de printemps au sud

 

À lire aussi