Actualités Météo
Grands écarts de températures : de -5 à 23°C ce samedi !

Par Karine DURAND, rédactrice

Les relevés de ce week end l'ont bien montré : difficile de savoir comment s'habiller, entre le matin et l'après-midi : l'amplitude thermique atteint parfois 15 à 25°C ! Nous passons donc d'un ressenti hivernal le matin à un ressenti printanier, voire estival l'après-midi sous le soleil.

Ces jours-ci, l'écart des températures au sein d'une même journée peut atteindre 15 à 20°C. Particulièrement sur le centre-est qui est concerné par des gelées le matin (-2 à -5°C) et des températures dignes de fin mars l'après-midi (15 à 23°C).

On parle d'amplitude thermique pour désigner l'écart entre la température minimale et maximale sur un même lieu pendant une durée de temps déterminée (journée, semaine, mois ou année). Cette période peut être quotidienne, mensuelle, saisonnière ou annuelle. Par ciel dégagé et par vent calme, l’écart entre la température minimale et maximale est parfois important, notamment aux intersaisons.

 

Pourquoi un tel écart de températures ?

Relief, humidité, vent, latitude et ensoleillement sont les principaux facteurs qui déterminent cet écart de températures. Ainsi, les fortes amplitudes thermiques se rencontrent le plus souvent dans les vallées en montagne (en raison des couches d’airs froids qui caractérisent les nuits, qui sont remplacées par de l’air chaud en journée, un phénomène appelé « inversion thermique »), mais aussi dans les zones les plus éloignées du littoral (puisque la présence de l’eau a tendance à réguler les températures, il s’agit là de « l’inertie thermique »). Les fortes différences de températures observées en France entre le matin et l’après-midi sont souvent observées aux intersaisons, en automne et au printemps. Mais de fortes amplitudes peuvent se produire n’importe quand lorsque le ciel est dégagé par temps anticyclonique, y compris l’été. Avec le phénomène de rayonnement nocturne, les températures chutent fortement la nuit et montent ensuite haut sous l’effet du soleil.

 

Les records d’amplitude thermique : de 30 à plus de 50°C en une journée !

En France, le record d'amplitude thermique journalière est de 37,8 °C (de −36,7 °C le matin à 1,1 °C l'après-midi) à Mouthe, bien connue comme étant la ville la plus froide de France. L’amplitude thermique diurne maximale dans le monde a été par contre constatée le 23 janvier 1916 à Browning dans le Montana aux Etats-Unis. 55,5°C d’écart en une seule journée avec -6,7°C le matin et 48,8°C l’après-midi !

L’amplitude annuelle maximale enregistrée est de 104,4°C à Verkhoïansk en Sibérie. On est passé de -67,7°C à +36,7°C en l’espace de 12 mois !

L’amplitude thermique la plus large jamais constatée à l’échelle de la Terre pour une seule et même journée s’est produite le 23 mai 2015. 50°C au Pakistan contre -80,1 °C à Vostok en Antarctique, soit une différence de 130 °C !

 

À lire aussi

Fin de semaine : des températures printanières

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus