Actualités Météo
Record de vitesse pour un avion de ligne grâce au jet-stream

Par Ange NOIRET, météorologue

Lundi 18 février 2019, un avion de ligne de la compagnie Virgin Atlantic a dépassé la barre des 1200 km/h au-dessus de la Pennsylvanie. Une situation exceptionnelle, pilotée par un jet-stream surpuissant grâce auquel la durée d'un vol Los Angeles-Londres a pu être raccourcie de près d'une heure. Notre "commandant de bord" Ange Noiret, météorologue spécialiste en aéronautique, vous explique le phénomène.

Pour éviter les phénomènes météo dangereux, tels que les orages, le givrage, etc...les avions de ligne volent à une altitude de 10 000m. A cette altitude soufflent également des vents très puissants appelés "jet-streams". Les avions sont donc confrontés à ces vents puissants qui peuvent soit les ralentir, soit les faire accélérer.

Une situation météo favorable

Ce lundi 18 février, un jet stream soufflant à 371 km/h (une valeur record depuis 1957 selon plusieurs services météo) était positionné juste au-dessus de New-York. Le boeing 787 de la Virgin Atlantic, qui reliait Los Angeles à Londres, se trouvait à ce moment-là à proximité de ce jet-stream et a donc été poussé par ce courant très puissant comme par une catapulte. Résultat : l'avion a bénéficié d'une avance de 48 minutes à son atterrissage ! A l'inverse, les vols qui effectuaient le trajet en sens contraire ont été fortement ralentis.

Vitesse record pour un avion de ligne

Boosté par ce courant surpuissant, l'avion de ligne a atteint la vitesse vertigineuse de 1289 km/h, contre 900 km/h en temps normal lorsqu'il atteint son altitude de croisière. Sa vitesse, combinée à celle du jet,  lui a donc permis de dépasser la vitesse du son, mais pas le mur du son.

Mur du son franchi ? Pas vraiment...

Pour générer le fameux "sonic boom" qui se produit lorsqu'un avion dépasse le mur du son, l'avion doit, par raport à l'air qui l'environne, aller à la même vitesse que le son (1220 km/h) ou plus. Cette vitesse lui permet ainsi de dépasser l'onde sonore qu'il génère. Dans le cas de l'avion de la Virgin Atlantic, sa vitesse combinée à celle du jet lui ont bien permis d'atteindre 1289km/h, mais celle de l'avion seul était en réalité de 910km/h, par rapport à l'air qui l'entourait. Pas suffisant donc pour lui permettre de franchir le mur du son et générer le fameux "bang" typique.

 

 

 

 

À lire aussi

Vacances de février : le beau temps s'éternise...

Vagues de douceur en février : ce n'est pas si rare !

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus