Actualités Météo
Episode de fort vent et de pluie au sud : le bilan

Par Cyril BONNEFOY, météorologue

Une dépression active nommée Laura par les services météorologiques espagnols a apporté des vents tempétueux sur les crêtes Pyrénéennes et Alpines. Le vent a également soufflé violemment dans le centre-est et de fortes précipitations orageuses ont touché le relief Cévenol avec jusqu’à 3 semaines de précipitations en 24h. Voici notre bilan.

Chronologie de la dégradation

Mardi 7 mars au soir, un vaste système dépressionnaire s’étend des îles britanniques à la péninsule ibérique établissant ainsi un flux de sud très dynamique sur notre pays.  Les très fortes rafales de vent débutent sur l’ouest de la chaîne Pyrénéenne en cours de nuit puis s’étendent vers l’est de la chaîne en journée de mercredi. Dans le même temps, le vent se renforce sur le couloir rhodanien et les départements du Centre est avec des rafales parfois tempêtueuses jusqu’à basse altitude.

Dans ce flux de sud particulièrement dynamique, de l’humidité remonte de Méditerranée et les premières pluies débutent en cours de matinée sur les Cévennes. En soirée, au moment du passage de la perturbation (talweg), les vents se renforcent sur la Côte Basque et Landaise et des orages éclatent dans le sud-ouest avec localement de la grêle et de fortes rafales de vent (>90 km). Les précipitations se renforcent également près des Cévennes avec parfois de fortes intensité sous orages. En fin de nuit de mercredi à jeudi puis jeudi matin, la perturbation s’évacue progressivement par les frontières de l’est après avoir donnée des rafales tempêtueuses dans les Alpes et de la neige dès 1000 mètres.

Valeurs remarquables de rafales de vents

Les rafales ont été remarquables sur les crêtes Pyrénéennes avec une rafale maximale de 154 km/h au Pic du Midi (65) et de 174 km/h à Irat Orgambide (64). Des rafales de vent tempêteuses ont également été enregistrées dans le centre-est et en particulier sur le Massif central avec par exemple une rafale maximale de 123 km/h à Chalmazel (42) et 154 km/h aux Sauvages (69). Les vallées et plaines ont enregistré des valeurs moins élevées mais tout de même une rafale maximale de 100 km/h à Lyon Bron et à Clermont-Ferrand. Durant la soirée et la nuit suivante, ce sont les Alpes qui ont essuyé les plus fortes rafales de vent avec entre autre 145 km/h dans la station de Chamrousse et une rafale maximale de 244 km/h à l’Aiguille du midi (3845m).

 

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

L'équivalent de 3 semaines de pluie sur les Cévennes

Il n’avait pas plu depuis plus d’un mois près du Golfe du Lion. Cette perturbation active a fait remonter de l’air humide et instable de la mer Méditerranée et les cumuls en 24h ont pu dépasser l’équivalent de 3 semaines de précipitations pour un mois de mars. On a par exemple relevé jusqu’à 120 mm en Lozère ou encore 117 mm à Barnas en Ardèche.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

À lire aussi

Pourquoi les températures jouent au yoyo ?

Succession de tempêtes en mars : est-ce normal ?

L'actualité météo

Bulletin France

Articles les plus lus